«Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d’habiter sur terre» és el nou llibre de Philippe Delerm, un’obra deliciosa i lluminosa que ens convida a redescobrir els petits plaers de la vida. Encara que hagi acabat l’estiu, cal trobar motius per no hivernar i seguir gaudint de petites increïbles del dia a dia.

Dans son dernier recueil «Les eaux troubles du mojito»,Philippe Delerm porte ce regard lumineux, avec beaucoup d’acuité, sur des choses simples de la vie et il ne se contente pas de les distinguer du lot: il sait trouver les mots justes pour exprimer ses points singuliers de regard sur elles. Dans un de ces textes, il regarde, ravi, sans le déranger, son dévoreur de livres de petit-fils, ou le grand-père qu’il est s’extasie. Dans un autre texte, il raconte que le campanile de San Marco, abritait des bonbonnes de vin et que le marchand les déplaçait au cours de la journée pour qu’elles restent à son ombre!