La femme au carnet rouge: Un roman frais comme le printemps, signé par Antoine Laurain.

Un vespre a Paris, algú roba la bossa a una dona. La trobarà dies després en Laurent Lettelier, llibreter de professió, que no pot trobar cap indici de la propietària. Només algunes coses personals. Com un tiquet de bugaderia, una novel·la, una pinça de cabell i una llibreta vermella plena de notes. Desitjant trobar la propietària de la bossa, en Laurent es va convertint en detectiu i mentre va desxifrant les pàgines de la llibreta, la cerca augmenta en intensitat i acabarà per trastornar la seva vida.

Un soir à Paris, une jeune femme se fait voler son sac à main.

Il est retrouvé par Laurent Lettelier, libraire de profession, qui ne trouve pour seuls indices sur sa propriétaire que quelques effets personnels. (un ticket de pressing, un roman, une pince à cheveux, un carnet…).

S’ensuit un jeu de piste romanesque.

Un matin à Paris, alors qu’il ouvre sa librairie, Laurent Letellier découvre dans la rue un sac à main abandonné.
Curieux, il en fait l’inventaire et découvre, faute de papiers d’identité, une foule d’objets personnels. Photos, parfum… et un carnet rouge rempli de notes. Désireux de retrouver la propriétaire du sac, Laurent s’improvise détective. À mesure qu’il déchiffre les pages du carnet contenant les pensées intimes de l’inconnue, le jeu de piste se mue progressivement en une quête amoureuse qui va chambouler leurs vies.