“Gabriële”, un récit ciselé avec une tendresse lumineuse. Grand Prix de l’Héroïne

Septembre 1908. Gabriële Buffet, une jeune femme de vingt-sept ans, indépendante, musicienne, féministe avant l’heure, rencontre Francis Picabia, un peintre à succès et à la réputation sulfureuse. Il avait besoin d’un renouveau dans son œuvre, elle est prête à briser les carcans : insuffler, faire réfléchir, théoriser. Elle devient « la femme au cerveau érotique » qui met tous les hommes à genoux, dont Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire.

Entre Paris, New York, Berlin, Zurich, Barcelone, Étival et Saint-Tropez, Gabriële guide les précurseurs de l’art abstrait, des futuristes, des Dada, toujours à la pointe des avancées artistiques.

Ce livre nous transporte au début d’un XXe siècle qui réinvente les codes de la beauté et de la société.

Sensible, fin, intelligent… Une réussite. Nelly Kaprièlian, Les Inrockuptibles.

Prix Grands Destins du Parisien Week-End.